Écouter et voir

L'Acadie en chanson

L'Acadie en chanson

 Afin de souligner le 400e anniversaire de l'Acadie en 2004, un des projets spéciaux que le Festival acadien de   Caraquet a présenté est l'album double L'Acadie en chanson.

  Acheter ce CD en ligne

L'Acadie en chanson c'est le legs le plus tangible que le Festival acadien pouvait faire pour marquer à a façon le 400e anniversaire de l'arrivée des premiers Français en terre d'Amérique. L'Acadie en chanson est un album double tout à fait original, un souvenir sans pareil, un coffret de 30 des plus belles chansons acadiennes. Tout ce que la musique acadienne a de plus séduisant est réuni à l'intérieur de ce coffret. Il rassemble 30 des plus belles voix de l'Acadie, chacun des artistes interprétant, à leur façon, 30 des chansons les plus appréciées du répertoire acadien. Cet album est un heureux mélange de succès connus et de bijoux rares et inestimables de la culture musicale acadienne. Les artistes choisis pour participer à ce projet exceptionnel qu'est L'Acadie en chanson reflètent bien toutes les couleurs et les saveurs de l'Acadie d'aujourd'hui. De la Louisiane, en passant par les Îles-de-la-Madeleine et la péninsule Acadienne, chaque artiste a su dépeindre son Acadie par le biais de son interprétation originale. Pour la réalisation de ce projet, conçu par Paul Marcel Albert alors directeur général et artistique du Festival acadien, le Festival s’était associé à Marc Beaulieu à titre de producteur délégué, de directeur artistique et de directeur musical de l'album. Il laisse sans contredit sa signature dans L'Acadie en chanson.

Ce CD est disponible dans divers points de vente ainsi que sur le site de Distribution Plages.

Une nouvelle vision du Festival acadien
Le projet L'Acadie en chanson, une idée qui fut développée sur deux années, constitue le prolongement de la mission du Festival acadien de Caraquet, soit la promotion de  la  culture sous toutes ses facettes et de multiples façons. Ce premier CD se veut une continuité, un second pas dans cette direction puisque des émissions de télévision et de radio du Festival acadien sont produites depuis quelques années dans cette optique de sensibilisation à la culture acadienne.

30 interprétations tout à fait originales
Les 30 interprétations qui se retrouvent dans L'Acadie en chanson sont : Réveille (de Zachary Richard), interprété par Florant Vollant, ancien membre de Kashtin, qui est l'artiste invité sur le CD ; Vive la rose (une chanson traditionnelle popularisée par Émile Benoit) par Ronald Bourgeois ; Jos Fredric (de Donat Lacroix) par Georges Langford ; Acadiana (de Georges Langford) par Angèle Arsenault ; L'escaouette (une chanson traditionnelle popularisée par Édith Butler) par Roland Gauvin ; Pierre à Jean-Louis (de Calixte Duguay) par Donat Lacroix ; Louis Mailloux (de Calixte Duguay) par Zachary Richard ; Poème de chair (de Calixte Duguay) par Roch Voisine ; L'hymne à l'espoir (de Angèle Arsenault et Lise Aubut) par Isabelle Roy ; Travailler c'est trop dur (de Zachary Richard) par Pierre Robichaud ; Paquetville (de Édith Butler) par Cayouche ; Rue Dufferin (de 1755) par  Marie-Jo Thério ; Boire ma bouteille (de 1755) par Ginette ; Le monde a bien changé (de 1755) par Lennie Gallant ; Vivre à la Baie (de 1755) par Paul Dwayne ; Le frigidaire (de Tex Lecor et Georges Langford) par 1755 ; Tit coeur cassé (de Beausoleil Broussard) par Denis Richard ; Hilaire à Gloire (de Beausoleil Broussard) par Kenneth Saulnier ; Ode à l'Acadie (de Suzanne Hébert) par Édith Butler ; Amène le vent (de Ronald Bourgeois) par Suroît ; Vent d'été (de Zachary Richard) par Nathalie Renault ; Au bord de Lac Bijou (de Zachary Richard) par Danny Boudreau ; Mélanie (dont les paroles sont de Aldo Mallet et la musique de Danny Boudreau) par Jean-François Breau ; Cap Enragé  (de Denis Richard et Zachary Richard) par Les Muses ; Grand-Pré (de Angèle Arsenault) par Sandra LeCouteur ; M'envoler (de Ronald Bourgeois) par Wilfred LeBouthillier ; Le portrait de mon père (de Cayouche) par Calixte Duguay ; Petitcodiac (de 0 degré Celcius) par Lina Boudreau ; À Moncton (de Marie-Jo Thério), lu comme un poème par Gérald LeBlanc avec Fayo qui chante en toile de fond ; et Arbre à fruits, arbre à fruits (de Marie-Jo Thério) par Fredric Gary Comeau.

L'Acadie Nouvelle a été le principal partenaire de l'album. Le quotidien en a fait son principal projet dans le cadre du 20e anniversaire de sa fondation. Les autres partenaires étaient alors Musicaction, CHAU-TVA, le Conseil des arts du NB, Initiative Sonore NB, Distribution Plages, le réseau Galaxie, l'ARCANB et Acadie.Net.

Biographies et citations des 30 artistes

1755 interprète "Le Frigidaire"

Paroles et musique : Georges Langford et Tex Lecor

Personne n'a défini la musique acadienne comme le groupe 1755. Leurs chansons, pratiquement connues de tous, ont accédé au rang des classiques du patrimoine musical acadien. Même si leur époque remonte à la fin des années 70 et au début des années 80, jeunes et moins jeunes comptent aujourd'hui parmi les fans de 1755. CB Buddy, UIC, Boire ma bouteille, La Gang arrive, Rue Dufferin vibrent encore au rythme de la fête en Acadie. "De me retrouver avec les gars de 1755 pour enregistrer "Le Frigidaire" de Georges Langford fut un réel plaisir. Quelle magnifique chanson pour le groupe ! Ça m'a rappelé les bons vieux jours..." Pierre Robichaud

Angèle Arsenault interprète "Acadiana"

Paroles et musique : Georges Langford

Native de l'île-du-Prince-Édouard, Angèle Arsenault commence à chanter à 14 ans. En 1975, elle enregistre son premier album. Vingt-cinq ans plus tard, après 15 albums et des milliers de spectacles, elle continue à semer l'espoir et la joie de vivre avec la même passion. Aujourd'hui, Angèle renoue avec la scène plus en forme que jamais et sera de la fête partout où son étoile la mènera. "C'est la musique qui m'a d'abord séduite dans Acadiana. Puis, quand j'ai écouté les paroles, j'ai réalisé la force poétique des mots Georges Langford. Il a capturé l'esprit des Cajuns dans une phrase : L'Acadie joue à la cachette... des soirs, on la voit quasiment pas. Je suis émue et honorée de chanter ce petit bijou."

Cayouche interprète "Paquetville"

Paroles : Lise Aubut / Musique : Édith Butler

Cayouche, ou Réginald Charles Gagnon, est né à SunnyBrae dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Très jeune, il perd son père et à 13 ans, part pour les États-Unis avec sa mère où il demeurera jusqu'à 30 ans. C'est là-bas qu'on le surnomme l'Acayouche, devenu depuis Cayouche. Après une première apparition publique remarquée en 1993, Cayouche lance l'album " Un vieux hippy ". Le succès foudroyant de celui-ci a fait de Cayouche un incontournable de la musique acadienne. "Chanter Paquetville, c'est rendre hommage à Édith, à ses origines, à ses racines. Comme j'y demeure depuis quelques années, je peux dire que des racines, ça prend bien dans de la bonne bière...euh...terre."

Calixte Duguay interprète "Le portrait de mon père"

Parole et musique : Cayouche

Artiste polyvalent, c'est surtout comme auteur-compositeur-interprète que Calixte Duguay s'est démarqué. Grand nombre de ses textes et de ses mélodies sont aujourd'hui des classiques de la chanson d'Acadie et d'ailleurs. Calixte Duguay, c'est plus de 25 ans de carrière marqués par l'écriture de chansons et de comédies musicales, par six albums, par la scène, par la radio, par la télévision et par de nombreuses tournées au Canada et en Europe. "À la mort de mon père, j'ai déniché dans le grenier de la maison paternelle un "portrait" qui dormait là depuis plusieurs années. C'était une vieille photographie de lui à l'âge de 20 ans, ovale, vitre bombée et cadre de métal doré, comme on en retrouvait partout dans la première moitié du siècle dernier. Ce portrait occupe depuis ce jour une place de choix sur l'un des murs de mon salon. Aussi, quand on m'a demandé d'interpréter Le Portrait de mon père, je n'ai pas hésité un seul instant, voyant là un moyen privilégié de lui rendre hommage ainsi qu'à tous les pères qui ont fait de nous ce que nous sommes."

 Danny Boudreau interprète "Au bord de lac Bijou"

Paroles et musique : Zachary Richard

Danny Boudreau chante depuis toujours avec passion, le coeur au ventre. Originaire de Petit-Rocher, Danny Boudreau est un auteur-compositeur-interprète de grand talent. Artiste accompli, authentique et touchant, il est depuis quelques années un artiste phare en Acadie. Son 3e album, " CSur variable ", reflète tout son talent : une grande qualité d'écriture et une belle voix chaude et puissante empreinte de beaucoup d'émotions. "Au bord de Lac Bijou, c'est l'histoire d'une grande passion entre deux oiseaux, entre deux êtres. Zachary Richard a écrit là une des plus belles chansons d'amour." 

Denis Richard interprète "Tit coeur cassé"

Paroles et musique : Johnny Comeau, Claude Fournier, Jacques Savoie

Natif de Petit-Rocher, Denis Richard s'est créé son propre style, un son rock-cadien, dont chacune des rimes reposent sur un vécu certain. Cet auteur-compositeur-interprète et comédien aime les chansons bien ficelées, racontant des petites histoires de la vie quotidienne. Il a fait sa marque à titre de compositeur en co-écrivant Cap Enragé avec Zachary Richard en plus des trames musicales de trois films et de nombreuses compositions destinées au théâtre. "En tournée aux États-Unis, après s'être fait tout voler, même les textes du prochain album, Beausoleil Broussard s'est retrouvé dans un bar de Louisiane pour apaiser sa peine. Un client a commandé un verre de " Tit coeur cassé "... Et voilà comment naît une chanson."

Donat Lacroix interprète "Pierre à Jean Louis"

Paroles et musique : Calixte Duguay

On ne saurait être plus profondément, plus viscéralement acadien que Donat Lacroix. Originaire de Caraquet, sa vie a été partagée entre la pêche et la chanson, et peut-être celle-ci a-t-elle fini par l'emporter, sa barque maintenant transformée en " boîte à chansons ". Il y interprète ses succès qui ont la pérennité de la mer, cette dernière en ayant inspiré la plupart. Quand il chante l'Acadie, ses mélodies bercent comme la vague. "La mer c'est toi, tu as besoin d'elle C'est là ta peine, c'est là ton métier Comme l'escargot du haut de la grève Ta vie dépend d'une autre marée." 

Édith Butler interprète "Ode à l'Acadie"

Paroles et musique : Suzanne Hébert

Conteuse, chanteuse, musicienne (elle joue de 24 instruments), Édith Butler en est à son 27e album. Son ancêtre Mic Mac lui a légué le sens du rythme ; son père, le sens du conte et sa mère, le sens musical. Elle a chanté son Acadie partout où l'a menée sa musique. Celle qu'on surnomme la mère de la musique acadienne est devenue l'ambassadrice incontestée de sa culture et de ses traditions. "L'Acadie est très mystérieuse : elle nous suit partout où l'on va. C'est quand je la chante que j'exprime le mieux l'Acadie."

Florent Vollant interprète "Réveille" 

Paroles et musique : Zachary Richard

Artiste invité sur l'album L'Acadie en chanson Florent Vollant a grandi à Maliotenam. Entre 1989 et 1995, au sein du groupe Kashtin, il enregistre trois albums qui lui méritent une reconnaissance internationale. Sa musique témoigne toujours d'un profond engagement pour la vie, l'amour de la terre et l'espoir. Porté par sa liberté de nomade et de créateur, Florent poursuit maintenant une carrière solo et "Katak", son nouvel album, nous rappelle que l'on a ici affaire à un auteur compositeur interprète au talent d'envergure. "Réveille, l'appel de la route vers un rêve de liberté en chacun des dépossédés." 

Fredric Gary Comeau interprète "Arbre à fruits, arbre à fruits"

Parole et musique : Marie-Jo Thério

Artiste, auteur-compositeur-interprète, poète, esthète et Acadien errant, on ne tarit pas d'éloges à l'endroit de Fredric Gary Comeau qu'on compare à des grands comme Léonard Cohen, Nick Cave et Jean-Louis Murat. Fredric Gary Comeau rapporte de ses nombreux voyages des poèmes et des chansons qui sont l'écho de ses rencontres, de ses amours et de l'errance incontournable qui l'envoûte et l'apaise. "Arbre à fruits, arbre à fruits m'a toujours profondément touché. Elle est de ces chansons qui nous bouleversent à chaque écoute. C'est la chanson qui m'accompagne quand la vie veut me mener vers un tourbillon délirant tandis que je désire plutôt me retrouver dans un endroit propice à la contemplation. Cette chanson est pour moi un refuge."

Georges Langford interprète "Jos Fredric"

Paroles et musique : Donat Lacroix

Georges Langford grandit aux îles de la Madeleine, puis étudie à Bathurst. En 1970, l'auteur-compositeur-interprète s'installe à Montréal et se produit dans de nombreuses boîtes à chansons. On l'invite alors à l'émission "Sous mon toit" où il interprète Le Frigidaire (succès international en 1971). À partir de 1981, la poésie, la radio et la musique de films occupent en grande partie la vie du chanteur. En juillet 2003, après une absence sur disque de près de 25 ans, il lance l'album " Il n'y a qu'une histoire ". "Quand on remonte la filière des auteurs-compositeurs acadiens, on rencontre Jos Frédric. Jos Frédric ou Donat Lacroix, lequel est lequel ? Qu'importe, puisque nous reconnaissons notre monde dès que cet équipage évoque la mer en changement !"

Gérald LeBlanc et Fayo interprètent "À Moncton"

Paroles et musique : Marie-Jo Thério

Gérald Leblanc est d'abord et avant tout poète. Il a été le parolier attitré du groupe "1755" avant de publier une dizaine de recueils de poésie et un roman. Il vit et écrit à Moncton. D'une certaine façon, Mario Leblanc dit Fayo a poussé dans le milieu artistique. Son père est comédien et l'auteur-compositeur-interprète de Dieppe a toujours côtoyé des poètes, chanteurs et musiciens acadiens. Débordant d'authenticité, d'humour et de sensibilité, son premier album, "La fièvre des fèves" (2001), a connu un beau succès. Fayo chante dans un mélange de chiac, de français et de vieil acadien et a développé un son très personnel où s'entremêlent folk, rock et poésie urbaine. "La chanson À Moncton, c'est un portrait fidèle des jeunes qui habitent des petites villes et qui s'ennuient parfois. Ici, ce phénomène universel a une coloration acadienne de Moncton. Avec la générosité et l'extrême sensibilité qui caractérisent son travail, Marie-Jo Thério transforme quelque chose de banal en une Suvre d'art." Gérald LeBlanc

Ginette interprète "Boire ma bouteille"

Paroles et musique : Gérald LeBlanc, Roland Gauvin

Ginette, originaire d'Atholville, dans le nord du Nouveau-Brunswick, a grandi avec la musique. Cette auteure-compositrice-interprète récipiendaire du prix du public 2002 au Gala international de la chanson de Granby s'inspire du folk et du rock. Le mariage de ses textes personnels, parfois moqueurs, à sa voix et à ses douces mélodies est parfaitement réussi. On la dira authentique, d'où provient tout le charme de Ginette. "Boire ma bouteille, c'est une des plus belles chansons d'amour écrites en Acadie ; c'est un hymne à la solitude, un cri du coeur noyé dans l'illusion de l'espoir."

Isabelle Roy interprète "L'Hymne à l'espoir"

Paroles : Angèle Arsenault, Lise Aubut / Musique : Édith Butler

Chanteuse, musicienne et comédienne, Isabelle Roy s'est fait connaître sur la scène internationale avec la formation Beausoleil Broussard et plus tard grâce à son album "Pays de Barbarie". En 2004, l'artiste native de Caraquet lance deux albums : un hommage à Raymond Levesque intitulé "Quand les hommes vivront d'amour" et "Amour fantôme", un album de chansons originales. Femme passionnée, Isabelle Roy se consacre entièrement à ses deux amours : la chanson et le théâtre. "Merci Édith. Merci Angèle. Merci Lise. Aurais-je pris part à l'aventure si d'autres femmes, avant moi, n'avaient démontré qu'il était possible d'y accéder ? Acadienne vivant dans une lointaine péninsule ? L'Hymne à l'espoir, c'est mon plaisir et mon désir de vous rendre un hommage, mesdames." 

Jean-François Breau interprète "Mélanie"

Paroles : Aldo Mallet / Musique : Danny Boudreau

L'année 1998 est une année charnière pour l'auteur-compositeur-interprète de Tracadie. Après avoir raflé les honneurs dans trois grands concours, Jean-François Breau rencontre Luc Plamondon, ce qui lui accorde un laissez-passer pour la grande aventure de Notre-Dame-de-Paris. Vient ensuite un album éponyme nous permettant de savourer l'une des plus belles voix masculines de l'Acadie. Depuis février 2004, Jean-François incarne le rôle de Don Juan dans la comédie musicale du même nom. "C'est avec plaisir que j'ai accepté d'interpréter la chanson Mélanie parce que l'histoire de Mélanie me touche profondément. Les musiques de Danny Boudreau seront toujours de belles inspirations pour moi."

Kenneth Saulnier interprète "Hilaire à Gloire"

Paroles : Johnny Comeau / Musique : Claude Fournier, Isabelle Roy, Jacques Savoie

Originaire de la Baie Sainte-Marie, Kenneth Saulnier, ce musicien virtuose, consacre plus de vingt ans de sa carrière à divers groupes acadiens (1755, Beausoleil Broussard, Kenneth et Johnny, Expresso S.V.P. et Suroît). En 2000, il entame sa carrière solo, un rêve qu'il caressait depuis longtemps. En 2001, il lance son premier album qui reflète les influences bluegrasse, cadienne, rock et country qui l'inspirent. "Hilaire est l'emblème de l'artiste qui quitte son petit coin de pays pour aller tenter sa chance dans la grande ville. Malheureusement, comme lui, certains reviennent, non par besoin d'un retour aux sources comme dans ma chanson Vivre à la Baie, mais parce qu'ils ont échoué. J'ai beaucoup apprécié interpréter cette chanson, car le texte a la rareté d'être écrit en français de la Baie puisque c'est mon cousin, Johnny Comeau, qui en est l'auteur."

Lennie Gallant interprète "Le Monde a bien changé"

Paroles et musique : Gérald LeBlanc, Pierre Robichaud

Après avoir enregistré cinq albums en anglais, cet auteur-compositeur-interpète natif de Rustico à l'Île-du-Prince-Édouard réalise un grand rêve et renoue avec la langue de ses ancêtres en enregistrant un premier album en français " Le vent bohème ". Ce dernier a remporté énormément de succès et a été nommé Album de l'année au Gala des Étoiles. En mai 2004, Lennie Gallant s'est vu décerner l'Ordre du Canada. "C'est lors d'un festival à la Baie Sainte-Marie que j'ai entendu 1755 pour la première fois. C'était une soirée électrisante où on dansait partout, même jusque dans un marais asséché juste à côté de la scène. J'ai fredonné Le monde a bien changé sans cesse pendant les jours suivants et ce fut un réel plaisir pour moi de l'enregistrer."

Les Muses interprètent "Cap Enragé"

Paroles et musique : Denis Richard, Zachary Richard

Tout ce que la chanson a de plus séduisant se retrouve dans ce quatuor vocal qui a soulevé l'enthousiasme partout où l'a mené son amour de la musique. Passionnées des harmonies, des textes et des belles mélodies, Les Muses évoluent avec aisance dans un style unique où la Chanson prend tout son sens. Leur récent spectacle et leur album " Plus grand que les mots " remportent un vif succès. "À travers Cap Enragé, on entend les bourrasques de vent, on sent l'air salin et on voit les vagues s'écraser contre les rochers. Aujourd'hui, nous espérons que Zachary Richard et Denis Richard pourront retrouver dans nos harmonies toute l'émotion que laisse transparaître leur texte et leur mélodie."

Lina Boudreau interprète Petit Codiac

Paroles et musique : Daniel Chiasson, Yves Chiasson / Éditions Zéro º Celcius

Originaire de Memramcook, Lina Boudreau est une interprète incomparable. Elle possède l'une des voix les plus riches de l'Acadie. En tant qu'artiste solo et choriste, Lina a partagé la scène avec de nombreux artistes de renoms tels Zachary Richard et Roch Voisine. Elle a également prêté sa voix aux trames sonores de nombreux films dont " Les Triplettes de Belleville ". En août 2004, Lina participera aux festivités entourant le 400e anniversaire de l'Acadie. "La Petitcodiac traverse non seulement mon village natal, le berceau de l'Acadie, Memramcook, mais elle unifie plusieurs lieux qui ont marqué notre histoire. Une nuit, j'ai rêvé que j'étais indienne, et que, debout sur le bord de la Petitcodiac, à Beaumont, ma voix a versé toute la douleur du passé que la force de cette chanson a fini par apaiser."

Marie-Jo Thério interprète "Rue Dufferin"

Paroles et musique : Gérald LeBlanc, Pierre Robichaud

Originaire de Moncton, Marie-Jo Thério raffole des arts de la scène depuis toujours. Auteure-compositrice-interprète mais également comédienne à ses heures, elle décrit ses chansons comme véhicule d'émotions, ce qu'elle laisse transparaître sur scène et sur disque. Depuis 1997, Marie-Jo se partage entre l'Acadie, Montréal et l'Europe et lance en 2000 son tout dernier album " La maline ". "Les années 70 à Moncton : La cave à Pape, chez Duanes, ma mère qui chantait en FRANÇAIS dans une longue robe bleu blanc rouge sur la butte à Napoléon, le vilain maire Jones qui habitait à trois maisons de chez-nous, les poètes et l'urgence de dire haut et fort ce qu'autour on osait..., la rue Dufferin immortalisée à jamais par 1755 et la plume de Gérald LeBlanc."

Nathalie Renault interprète "Vent d'été"

Paroles et musique : Zachary Richard

Le coeur près du jazz et du pop, l'auteure-compositrice-interprète originaire de Campbellton, Nathalie Renault, nous propose avec un genre bien à elle... des chansons sous des airs pop-jazz, parfois endiablés, parfois romantiques, avec une brillante construction mélodique ; une interprétation touchante et une voix chaude et puissante. Au cours des dernières années, cette faiseuse de chansons a parcouru le Québec, le Nouveau-Brunswick et l'Europe. "Vent d'été est une chanson estivale toute en légèreté, sur le rythme d'une petite bossa nova et qui appelle une douce oisiveté. J'aime bien ce genre d'état qui se résume au verbe farnienter, c'est un truc auquel j'adhère volontiers et je crois sincèrement que les musiciens et moi en avons fait une version tout à fait lumineuse."

Paul Dwayne interprète "Vivre à la Baie"

Paroles et musique : Kenneth Saulnier

Malgré 23 ans de carrière, les succès francophones de Paul Dwayne sont récents. Dès l'âge de 14 ans, il entre dans le monde de la chanson country anglophone. Vers la fin des années 90, il lance sa carrière francophone. Depuis, sa popularité ne fait qu'augmenter aux Maritimes et au Québec. Il chante son vécu et met tout son cSur dans ses chansons à saveur country, cadienne et acadienne. "Ce fut un honneur pour moi de participer au projet en collaboration avec plusieurs autres artistes acadiens. Je lève mon chapeau à Kenneth Saulnier en le remerciant pour sa belle chanson. Enfin, j'espère que vous aimerez ma version de Vivre à la Baie et que vous aurez autant de plaisir à l'écouter que j'en ai eu à l'enregistrer."

Pierre Robichaud interprète "Travailler c'est trop dur"

Paroles et musique : Zachary Richard

Doyen de la musique populaire acadienne, le destin du chanteur Pierre Robichaud se rattache inéluctablement à celui du groupe 1755. Jusqu'en 1984, il en fût l'âme dirigeante, la voix chaude et particulière qui porta la musique du groupe hors des frontières de l'Acadie. En l'an 2000, on qualifiait Pierre Robichaud de l'un des six créateurs ayant marqué les arts populaires en Acadie depuis les années 1970. "C'est un humble privilège d'interpréter Travailler c'est trop dur. Cette chanson, qui a été interprétée par de grands chanteurs, a déjà fait le tour du monde et si ma petite version peut la ramener un p'tit peu plus près de chez-nous, tant mieux... De plus, j'ai toujours eu un grand respect pour Zachary Richard."

Roch Voisine interprète "Poème de chair"

Paroles et musique : Calixte Duguay

Hélène a propulsé cet Acadien d'Edmundston au sommet des palmarès. Une seule chanson fit de lui l'idole de milliers au Canada et en France. Il y a maintenant presque vingt ans que Roch Voisine vit de sa passion : la création. Carrière internationale en français et en anglais, il lance cette année un tout nouvel album dans lequel il réarrange certains de ses plus grands succès en plus d'inclure quelques chansons inédites. "Poème de chair colle exactement aux émotions que je vis présentement en attendant la naissance de mon premier enfant."

Roland Gauvin interprète "L'Escaouette" Traditionnel - Arrangements de Roland Gauvin Roland Gauvin entame sa carrière d'auteur-compositeur-interprète avec le groupe légendaire 1755, pour la poursuivre avec le duo Roland et Johnny et Les Méchants Maquereaux. Artiste authentique et regorgeant d'énergie, Roland s'engage auprès de la jeunesse par l'entremise d'ateliers scolaires à saveur culturelle. En 1999, Roland se voit décerner le prix Hommage pour sa contribution à l'épanouissement et la promotion de la culture acadienne. En 2004, Roland relance sa carrière solo et prépare un tout nouvel album. "Comme Édith Butler et tant d'autres l'ont fait auparavant, j'ai voulu rendre hommage à ces auteurs inconnus qui, par l'entremise de leurs chansons et de leurs musiques, ont contribué non seulement à définir notre culture, mais aussi à nourrir l'espoir d'un peuple."

Ronald Bourgeois interprète "Vive la rose"

Traditionnel - Arrangement : Marc Beaulieu, Jeff Smallwood

Originaire de Chéticamp en Nouvelle-Écosse, Ronald Bourgeois est un légendaire défenseur de la musique et de la culture acadienne. Inspiré par l'Acadie et la vie dans les provinces atlantiques, il compose des chansons à l'image du coeur acadien. Toute la richesse qui émane de celles-ci a incité des artistes tels Suroît, Blou, Lina Boudreau, Les Muses et Patrick Verbeke à enregistrer de ses chansons. "La version d'Émile Benoit de Vive la rose est la plus tendre et la plus sensible que j'ai entendue. En plus d'avoir une mélodie attachante et séduisante, cette chanson est un classique. À ma façon, je voulais reconnaître cette belle chanson et ce gentilhomme qui a influencé un bon nombre de musiciens et qui fait vivre toute une partie de la musique de Terre-Neuve et du Labrador." ----

Sandra Le Couteur interprète "Grand-Pré"

Paroles et musique : Angèle Arsenault

Sandra Le Couteur est l'enfant de l'île Miscou. Sa voix l'a éloigné de son île pour chanter Grand-Pré aussi loin qu'en Europe et au Vietnam. Dans sa voix coule l'eau salée et dans ses veines, la passion de la chanson. Sur scène, elle offre un rendez-vous intime à chaque spectateur qu'elle convie dans son univers insulaire fait de moments drôles et aussi très émouvants. En octobre 2004, Sandra lancera un premier album extrêmement attendu. "Le jour où je suis montée sur scène avec Grand-Pré, elle ne m'a plus jamais quittée. Mon corps brûle quand je la chante. Il y a une grande mélancolie qui coule en moi ; c'est toute notre histoire qui passe par ma voix quand je chante Grand-Pré. Merci Angèle pour ce beau cadeau, je t'aime et je t'embrasse !"

Suroît interprète "Amène le vent"

Paroles et musique : Ronald Bourgeois

À l'image des îles de la Madeleine dont il est issu, Suroît nous livre à la fois la fougue des grandes tempêtes et la douceur du coucher du soleil sur les lagunes de Hâvre-aux-Basques. Déjà six albums à son actif, le groupe a toujours le vent dans les voiles et continue d'insuffler un vent de modernité à son répertoire s'inspirant du celtique, du folk et du rock. "C'est tout un honneur pour Suroît de faire partie de cette belle compilation musicale qui regroupe tout le talent de l'Acadie. C'est avec grand plaisir que nous interprétons Amène le vent, chanson écrite par Ronald Bourgeois qui représente bien les îles." -------------------------------

Wilfred LeBouthillier interprète "M'envoler"

Paroles et musique : Ronald Bourgeois

Ce n'était peut-être qu'un début selon Stéphane Venne, mais il va sans dire que ce fut tout un début. En quittant Tracadie-Sheila et son bateau pour Star Académie, Wilfred LeBouthillier devient du même coup une vedette de la télévision et de la chanson acadienne et québécoise. Sa simplicité et son authenticité ont su charmer le public qui ne peut se lasser du jeune chanteur acadien. "La chanson M'envoler, c'est tellement ça ma vie : je suis loin de celle qui m'a tellement aimé, mon Acadie... soir après soir je la vois dans mes rêves. Je suis content d'avoir interprété cette chanson."

 

Zachary Richard interprète "Louis Mailloux"

 Paroles et musique : Calixte Duguay

Zachary Richard est né en Louisiane en 1950. Auteur, compositeur, chanteur et poète, il est un des artistes les plus importants de la francophonie nord-américaine. On compte quatorze albums à son actif ainsi que trois recueils de poésie et un conte pour enfant. Francophone militant et écologiste engagé, il habite toujours le sud de la Louisiane d'où il crée ces Suvres dont on savoure les couleurs cadiennes. "J'ai entendu Louis Mailloux de Calixte Duguay lors de mon premier voyage en Acadie en août 1975. Elle a résonné dans mon esprit et continue à le faire comme le ricochet d'une bille folle de passion. Symbole de résistance et de courage, cette chanson a été une inspiration pour le jeune résistant que j'étais à l'époque. Plus de 25 ans plus tard, je la chante pour que l'on n'oublie pas Louis Mailloux et que l'on comprenne mieux le tourbillon social qui l'a emporté. J'espère ainsi rendre hommage à cette histoire et à la chanson magnifique qu'elle a inspirée."