Le Festival

Historique

Le Festival acadien de Caraquet : un leader de la promotion culturelle en Acadie depuis près de 50 ans

À ses débuts en 1963, alors qu'il était une simple fête de village, le Festival acadien affirmait déjà son caractère culturel comme une composante essentielle de sa programmation. Le théâtre communautaire y côtoyait alors la Bénédiction des bateaux. Puis les premières "boîtes à chansons" apparurent en 1966 et un premier "Gala de la chanson" en 1969.

Dans les années 75 à 80, le Festival prend une envergure nouvelle, avec une programmation plus étoffée et des budgets croissants. L'Acadie en Fête voit le jour en 1974 et le premier Tintamarre en 1979. Ces deux activités célébrant la Fête nationale des Acadiens sont devenues des activités-phares du Festival.

Le milieu des années 80 voit le Festival inscrit pour une première fois au nombre des 100 événements touristiques majeurs en Amérique du Nord par l'American Bus Association. Depuis, il a figuré une douzaine de fois sur cette prestigieuse liste. En 2003, il sera en outre immortalisé sur une pièce de collection de la Monnaie Royale Canadienne avec le Carnaval de Québec, entre autres.

En 1987, on désigne déjà le Festival acadien de Caraquet comme "l'événement culturel en Acadie". Le début des années 90 voit un nouvel essor, mais c'est l'arrivée du nouveau millénaire qui marque cependant un tournant majeur. La participation aux activités inscrites à la programmation du Festival augmente de façon fulgurante : 75 000 en 2000, 100 000 en 2001. Le Festival occupe désormais deux semaines complètes, remplies d'activités de fort calibre, du 1er au 15 août.

Le grand succès de son 40e anniversaire, en 2002, a été associé au calibre rehaussé et à la diversité de sa programmation. Les quelque 125 000 personnes qui ont participé à ses diverses activités en font foi.

D'année en année, c'est par milliers que les Acadiens convergent vers Caraquet pour célébrer leur héritage et la vitalité de leur culture. Le Festival acadien est devenu non seulement l'événement culturel de l'Acadie, mais l'une de ses plus importantes attractions touristiques.

Le grand battage médiatique qui l'entoure désormais en fait un véhicule promotionnel de premier plan pour l'industrie touristique de la Péninsule acadienne et de la province. En 2002, il a bénéficié d'une plus grande visibilité médiatique que tout autre événement ou attraction touristique au Nouveau-Brunswick. Cette année-là a vu plus de 20 heures d'émissions de télévision produites au Festival acadien et diffusées à travers tout le pays par cinq réseaux : Radio-Canada, ARTV, RDI, TVA et TV5. Parmi celles-ci, une série de 13 émissions de "En spectacle au Festival acadien" produite aux coûts de trois quarts de million de dollars par Connections Productions en partenariat avec le Festival et les télévisions de Radio-Canada et de ARTV.

Du côté de la radio, la première chaîne de Radio-Canada est présente depuis nombre d'années par des enregistrements de spectacles qui sont diffusés sur ses ondes, et même pour plusieurs sur celles de CBC. Pour sa part, le nouveau Réseau francophone d'Amérique a débuté en 2002 la diffusion quotidienne, sur plusieurs de ses stations, d'une émission en provenance du Festival acadien de Caraquet.

La valeur promotionnelle et touristique de toutes ces émissions radio et télé, jointes à une couverture importante de la presse écrite et électronique est tout à fait exceptionnelle. Elle se chiffre à plusieurs centaines de milliers de dollars. La grande nouveauté de l'édition 2003 sera une série de concerts présentés sous l'étiquette "Les Classiques d'août". D'autres événements marquants sont prévus au Festival acadien de 2004. Le Festival y orchestrera une programmation spéciale dans le cadre des célébrations entourant le 400e anniversaire de fondation de l'Acadie. Il soulignera également de façon bruyante, colorée et flamboyante le 25e anniversaire de son célèbre Tintamarre.

Tout au fil de ses 40 ans, le Festival acadien a contribué de façon importante au développement de l'identité acadienne. Par son Gala de la chanson, il a été la rampe de lancement et une école de formation pour la plupart des artistes acadiens de la chanson. Le Festival s'est aussi donné une mission d'accompagner ses artistes dans leur développement de carrière en les présentant de façon continue à sa programmation.

La chanson a toujours été prédominante au Festival acadien, mais son programme donne depuis longtemps une place importante au théâtre, à la musique classique et aux arts visuels. Le Festival vise toutefois à présenter le plus grand nombre possible de formes d'expression artistique. Épisodiquement, on y retrouve le jazz, la danse, le cinéma, le conte, la poésie, etc.

Désormais, le Festival présente annuellement plus de 200 artistes de diverses disciplines. Ils proviennent de l'Acadie, mais également de plus en plus de la francophonie canadienne et internationale. Le Festival acadien est un événement culturel et artistique, populaire et accessible. Sa programmation vise et atteint l'ensemble de sa population, des plus jeunes aux aînés. Sa tarification abordable facilite une grande participation.

Le Festival acadien est une organisation sans but lucratif, gérée par un conseil d'administration issu de sa communauté, et administrée par un personnel sous la gouverne d'un directeur général et artistique. Il peut compter sur l'implication de nombreux et valeureux bénévoles.

Le budget d'opération régulier du Festival voisine maintenant le million de dollars. La communauté d'affaires appuie sa vision culturelle et, par son important soutien financier, reconnaît le caractère essentiel de ses répercussions économiques. Les différents paliers de gouvernement lui apportent également un soutien indispensable.

Depuis 1997, le Festival acadien de Caraquet voit également aux destinées du Festival acadien de poésie. Il est aussi partenaire depuis 1999 du Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie.

En 2004, dans le cadre du 400e anniversaire de la fondation de l'Acadie, le Festival monte trois projets majeurs : l'exposition l'ArtCADIE, le disque L'Acadie en chanson et le spectacle Ode à l'Acadie, spectacle qui se poursuit toujours et qui connaît un grand succès.

Le Tintamarre 2009, avec ses 40 000 participants, restera gravé dans l’histoire de ce peuple puisqu’il s’agit du plus grand rassemblement de l’histoire !